top of page

Quels sont les principaux types de Business Model ?


Dans le précédent article, je t'ai parlé du Business Model. Pour rappel, c'est concrètement la façon dont ton entreprise va gagner de l'argent. Pour t'aider à y voir plus clair, j'ai partagé avec toi un document sur lequel t'appuyer. Il a été réalisé par la BPI et tu peux le télécharger ici. Dans ce nouveau post, on va approfondir le sujet du Business Model.



On va parler des différents types de Business Model, des plus classiques aux plus innovants. Je t'en présente une liste non exhaustive ici :


Les plus classiques


  • La distribution : le plus simple, l'achat-revente. On achète des produits auprès d'un fabriquant ou d'un grossiste et on les revend. L'argent gagné est la différence entre le coût d'achat et le prix de vente.

  • La production/Fabrication : ici, l'entreprise transforme des matières premières en produits finis commercialisables. Les produits sont ensuite vendus soit directement aux clients, soit chez des revendeurs.

  • La franchise : pour ce type de BM (Business Model), il s'agit d'acheter des droits d'entrée afin de bénéficier du nom, de la réputation, du réseau et de la clientèle de la marque. Cette dernière peut également fournir une assistance technique et un suivi comptable et administratif. On peut donc être le franchisé, celui qui achète la franchise ou le franchiseur, celui qui loue sa marque au franchisé.

  • Le low-cost : ce modèle consiste à proposer des tarifs attractifs en dessous de la moyenne du marché. Pour proposer des prix bas, il y a une optimisation des coûts. Par exemple, réduire la chaine d'approvisionnement ou réduire certains services.


Les innovants


  • L'essai gratuit : le client essaie pendant une période définie le service. À l'issue de la période d'essai, il doit payer pour continuer à bénéficier du service.

  • Le freemium : il s'agit d'un mix entre l'essai gratuit et le service premium. Ici, on permet une utilisation illimitée des fonctionnalités de base gratuitement, et on ne facture que les clients qui veulent accéder à des fonctionnalités plus avancées.

  • L'abonnement : pour pouvoir bénéficier de services/produits, le client paye un abonnement. Ce BM est très apprécié. Pour le client, l'avantage c'est que le coût est attractif et pour le vendeur, c'est que le client est fidélisé et il s'assure des revenus récurrents.

  • Le cash back : Ce BM consiste à récompenser les consommateurs en fonction de leurs volumes d’achats, et donc à les fidéliser davantage. Concrètement, chaque fois que le client achète un produit, il est récompensé par un remboursement (en pourcentage ou en montant).

  • L'imprimante : BM assez rusé puisqu'il s'agit de fabriquer un produit qui nécessite une maintenance ou une recharge. L'entreprise ne gagne pas de l'argent uniquement grâce à la vente du produit mais aussi grâce à la fourniture de maintenance ou de recharge sans lesquels le produits ne peut pas fonctionner correctement.

  • Le commissionnement : Ici, il s'agit de prendre une commission sur la vente d'un produit et/ou service. La commission peut être fixe (identique quelque soit le montant vendu) ou dynamique. L'exemple que je donne tout le temps c'est Uber : le système basé sur un algorithme met en relation l'offre et la demande. Uber prend une commission sur chaque transaction. Il n'y a pas d'investissement matériel (les véhicules n'appartiennent pas à Uber) ni de gestion des salaires (les chauffeurs, livreurs...) sont indépendants. On peut aussi citer AirBNB dans les exemples.

Comme j'ai dit plus haut, il s'agit d'une liste non exhaustive mais j'espère t'avoir éclairé.


En attendant le prochain post, prends soin de toi!


Valérie

107 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page