top of page

Financer la création de son entreprise

Hey!!! Aujourd'hui, on va parler monnneeeeeyyyyyyy!!!!


Alors je commence par te dire que tous les projets ne nécessitent pas des investissements de départs énormes mais pour moi pour tous les projets, il y a des fonds à investir aussi minimes soit-ils. Prenons mon exemple, j'ai un cabinet conseil et mon outil principal c'est mon ordinateur. Ben je vais peut-être t'apprendre un truc, l'ordinateur n'était pas gratuit ! Tu vas me dire que tu en as déjà un (come on Val on est en 2021 tout le monde a un ordinateur), je te dirai ok, ben mon entreprise est une EURL la création d'une société (même unipersonnelle) n'est pas gratuite! Bref tu as compris qu'il y a toujours des choses à financer quand on se lance! Tu pourrais effectivement les auto-financer mais je fais partie des personnes qui croient que compléter son auto-financement avec des financements extérieurs est plus safe. Pourquoi? Parce que ça te permet d'avoir de la trésorerie de côté, en cas de, je ne sais pas, hum, pandémie mondiale par exemple...


Je vais donc te parler des aides financières te permettant de te lancer :


La subvention


J'ai déjà fait un post dessus (que tu peux relire en cliquant ici) mais pour rappel, une subvention est une aide accordée par un organisme publique de manière générale. Elle présente des avantages : pas de remboursement à prévoir, taux d'acceptation très élevés mais également des inconvénients : délai de traitement et de versement et procédure de déblocage des fonds (il faut avancer les fonds pour pouvoir recevoir la subvention. L'organisme vous rembourse en quelque sorte).


L'aide aux personnes en situation de handicap


Pour les personnes en situation de handicap, l'AGEFIPH propose une aide forfaitaire de 5000€ (sous certaines conditions, comme un apport de 1500€)


Les appels à projet


Ce sont des mécanismes mis en place par un organisme afin de répondre à une problématique. L'entreprise y répond en apportant des solutions à la problématique et si c'est sa solution qui est retenue, elle peut alors bénéficier d'une subvention allouée à la mise en place du projet.


Le prêt d'honneur


Les prêts d’honneur à taux zéro servent à financer les investissements et le besoin en fonds de roulement (BFR) de départ (trésorerie). Ils peuvent être accordés par des réseaux de création/reprise d'entreprise, des clubs de créateurs, certaines entreprises dans le cadre d’un essaimage, des fondations ou des associations. Par exemple, le prêt d'honneur des réseaux Initiative France (Initiative Martinique Active, Initiative Guadeloupe, Initiative Guyane, etc) ou encore celui de la BPI ou du réseau entreprendre...


Les emprunts classiques


On va parler ici des emprunts classiques, avec intérêts donc!

Il y a un dispositif mis en place par l'ADIE qui vise à accompagner les créateurs éloignés de l'emploi et dont les banques ne financent pas le projet.

Il y a les emprunts classiques à court, moyen ou long terme. En fonction de votre besoin, vous allez solliciter un délai de remboursement plus ou moins long.



Les autres financements


Il y a également d'autres financements non conventionnels comme :

  • la love money : dons ou prêts accordés par des amis ou par ta famille.

  • le crowdfunding : dons ou prêts réalisés par des particuliers via une plateforme internet.

  • les business angels : investissement de personnes physiques à titre personnel dans le capital de ta startup.


Voilà c'est tout pour moi!

J'espère que ce post t'aura aidé à y voir plus clair! En attendant le prochain, be safe!


Valérie


56 vues0 commentaire

Comments


bottom of page