top of page

Demandeur.se d'emploi, quelles sont les aides pour entreprendre ?


I'm back!!! J'espère que tu vas bien!

Nouveau post pour te parler de la création d'entreprise quand tu es demandeur.se d'emploi. Parce qu'en fait ça peut être le moment idéal pour entreprendre! C'est un moment propice à l'actualisation de ton plan de carrière et pourquoi pas, à la découverte de ton potentiel entrepreneurial. Mais une chose qui revient souvent c'est : je n'ai pas d'argent pour débuter.


Alors aujourd'hui, je te parle de trois aides proposées par Pôle Emploi pour que tu lances ton activité. Il y en a d'autres en dehors de Pôle Emploi que j'aborderai dans un autre post (i promise!).


Aide à la reprise et à la création d’entreprise (ARCE)


En cas de reprise ou de création d’entreprise, les demandeurs d’emploi indemnisés ont le choix entre :


  • le maintien partiel de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), qui permet de recevoir chaque mois l’allocation ARE, en plus des rémunérations issues de la nouvelle activité non salariée. Le montant de l'ARE varie tous les mois en fonction de l'activité reprise.

  • Ou le versement de l’aide à la reprise et à la création d’entreprise (ARCE), qui permet de recevoir, en deux fois, une somme correspondant à un « capital de droits » calculé en fonction de leurs droits restants à l’allocation chômage.

Donc en bénéficiant de l'ARCE, tu peux recevoir 45% du montant des droits restants. Mais attention, tu ne pourras pas percevoir l'allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE).


Un petit exemple :

Pour en bénéficier il faut remplir les trois conditions suivantes :

  • Avoir créé ou repris une entreprise en France après ton inscription à Pôle emploi ;

  • Bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ;

  • Bénéficier de l’aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise (ACRE) (je t'en parle plus bas).


L'ARCE est versée en deux fois :

  • Le 1er versement intervient à la date à laquelle vous réunissez l’ensemble des conditions d’attribution de l’ARCE

  • Le 2nd versement intervient 6 mois après la date du premier, à condition que vous exerciez toujours l’activité pour laquelle l’aide vous a été accordée.



N.B. : En cas de cessation d’activité de l’entreprise que tu as créé, les éventuels droits à l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), ouverts précédemment et non épuisés (partie restante du capital), peuvent t'être versés.



L'Aide aux Créateurs ou Repreneurs d'Entreprise (ACRE)


Cette aide est une exonération partielle ou totale des charges sociales pendant un an. Bien sûr, ne t'attends pas à payer zéro euro hein! Aucune aide ne fait ça lol

  • Les cotisations sociales exonérées sont : les cotisations patronales et salariales correspondant à l’assurance maladie, maternité, retraite de base, invalidité décès, aux prestations familiales.

  • Les cotisations non concernées par l’ACRE sont : les cotisations relatives à la contribution sociale généralisée (CSG), au risque accident du travail, à la retraite complémentaire obligatoire, à la formation professionnelle.

Pour en bénéficier, tu dois avoir le contrôle de l'entreprise c'est-à-dire en avoir la majorité des parts (tu peux être représentant de l'entreprise, gérant par exemple, sans pour autant en avoir le contrôle, en étant, par exemple, associé minoritaire).


Tu dois également être dans l'une des situations suivantes :


  • Demandeur d'emploi indemnisé

  • Demandeur d'emploi non indemnisé inscrit à Pôle emploi depuis plus de 6 mois au cours des 18 derniers mois

  • Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ou du revenu de solidarité active (RSA)

  • Avoir entre 18 ans et moins de 26 ans

  • Avoir moins de 30 ans et être reconnu handicapé

  • Avoir conclu un contrat d'appui au projet d'entreprise (Cape)

  • Créer ou reprendre une entreprise implantée au sein d'une zone urbaine sensible (ZUS)

  • Bénéficier de la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE)

  • Être travailleur indépendant ne relevant pas du régime micro-social


Mais attention : il n'y a pas d'exonération de cotisations sociales lorsque tes revenus d'activités sont supérieurs à 41 136 €.


L'Aide Individuelle à la Formation (AIF)


La formation peut être une étape nécessaire à la création de ton activité. Pôle Emploi peut t'aider à financer la totalité de ta formation grâce à l'AIF.


L'AIF permet de financer des formations aboutissant à diplôme ou une certification reconnue par l’Etat ou certains dispositifs tels que l’accompagnement VAE, le permis B, la formation pour la création / reprise d’entreprise ou encore le bilan de compétences.


Alors n'hésite pas à te rapprocher de ton conseiller ou de ta conseillère pour en savoir plus.

Tu peux d'ores et déjà retrouver le catalogue des formations du cabinet ici!



Voilà c'est tout pour moi!

J'espère que ce post t'aura aidé à y voir plus clair! En attendant le prochain, prends soin de toi!


Valérie

41 vues0 commentaire

Comments


bottom of page